NINA NEGRI

Nina grandit entre l’Italie, la France et la Suisse. Suite à ses études de philosophie, elle intègre les Rencontres Internationales de Danse Contemporaine de Paris et l'Accademia Teatro Dimitri de Locarno en performance et arts scéniques contemporains. Elle poursuit sa formation à la Biennale de Théâtre de Venise avec Jan Lauwers, ainsi qu’à l'École des Maîtres. En 2018, elle obtient un Master Mise en scène auprès de la Haute école des arts de la scène de Suisse Romande HES-SO la Manufacture sous la direction de Maya Bösch.

Nina a travaillé, entre autres, avec Barbara Nicolier, Thomas Ostermeier, Blandine Masson, El Conde de Torrefiel, l’Odin Teatret, Ricci/Forte, Giorgio Rossi, Pascal Rambert, Zuzana Kakalikova, Massimo Furlan, Claire de Ribaupierre, Nicolas Zlatoff et The Moors. En tant que metteure en scène et chorégraphe, après plusieurs formes collectives telles que Si Ceci est un Corps et Perfecta Laetitia, elle crée GirlisaGun avec Isadora Pei (CND - Paris, Festival Assemblaggi Provvisori - Italie), Carto-graphies de Corps Migrants avec Kahena Sanaa (Musée des Arts et Metiers, Paris), M. la Multiple (Théâtre de Vidy, Lausanne) et Adèle H. (Arsenic - Salon de la mise en scène, Lausanne). Nina a aussi réalisé une série de films courts documentaires - parmi lesquels Disobey!, Enquête sur la mise en scène, La Huitième Élégie de Duino - ainsi qu’un long métrage avec Pietro Pasquetti, Il Vangelo Secondo Maria - qui retrace la marginalisation des Roms en Italie - sélectionné par l'International Turin Film Festival et lauréat du Prix Avanti.

Depuis plusieurs années, elle dirige des laboratoires de théâtre-danse (écoles, hôpitaux, associations de quartiers) et des spectacles pour jeune public (Orchestre de Chambre de Lausanne, Théâtre de Vidy), et transmet le Butoh dans le cadre de plusieurs festivals et institutions des arts de la scène (Festival Artdanthé, Théâtre National de Chaillot (FR), Piccolo Teatro de Milan (IT), Festival des Journées Chorégraphiques de Carthage - Tunis).

Actuellement, elle prépare sa prochaine création Sous Influence, en coproduction avec le Théâtre de Vidy-Lausanne, ainsi que des ateliers de théâtre documentaire et danse contact pour enfants autour de la question de la normativité. Parallèlement, elle mène un projet de recherche avec Clémentine Colpin sur les potentialités scéniques du montage audiovisuel, au sein du département Recherche & Développement de la Manufacture, en partenariat avec le département Cinéma de la Haute école d’art et de design HEAD de Genève.